La Flèche de Notre-Dame de Paris




Vous avez été nombreux à nous encourager suite aux premières esquisses proposées et alors ?...alors nous avons plongé, plongé dans sur nos dessins, plongé dans ce projet…un de plus ! J.

J’ai été touché par la tristesse de l’immense majorité des français, y compris ceux d’autres cultes. J’ai été touché par leurs larmes, leurs prières, le désarroi des plus fervents d’entre eux.
Qui peut douter encore qu’il y ait une âme abritée derrière chaque édifice de notre fabuleux patrimoine national, bien au-delà même du symbole de la chrétienté de nos églises ? Certains auront même pu voir derrière le drame une allégorie de ce qui se passe actuellement dans l’église catholique, plus largement peut être dans notre monde occidental, chrétien.

Mais exprimer son désarroi ne suffit pas. Il faut panser cette plaie ouverte et se relever, comme après chaque chute. Blessé certes mais bien vivant, et exprimer au monde entier notre foi en l’avenir, notre force, notre capacité de réaction comme devant chaque coup du sort.
J’ai vécu l’afflux de dons du monde entier comme un véritable appel à réagir, et pour moi, cette réaction ne doit pas être celle d’un embaumement, d’une momification en reconstruisant à l’identique

La France est rongée par les doutes, la peur et la tentation du repli sur elle-même : Il lui faut recouvrer l’espérance et pour cela il lui faut du rythme, des projets, des succès …
Lorsque des personnalités diverses, avec l’aplomb propre aux ignorants, veulent « reconstruire à l’identique », ils ne comprennent pas que ce qui fait l’essence du patrimoine et le distingue d’une relique : Ce patrimoine s’inscrit dans une histoire, vivante... Il y a eu des précédents d’ailleurs (Chartres, Reims, Nantes..) et à chaque fois, les techniques les plus avancées du moment ont, fort justement, été mises en œuvre.

Le grand livre de l’histoire de France est ouvert. Il ne faut surtout pas s’arrêter sur une page, ou pire encore la tourner en arrière, mais continuer à l’écrire. Cette nouvelle page qui s’ouvre pourrait nous voir reconstruire ND en 2 ans pas en 5, qui plus est avec un impact environnemental très réduit.


Architecturalement le gothique c’est la force et la grâce : Celle du jaillissement de cette flèche et toute la finesse de la dentelle sculptée. Il se distingue en cela du roman, mais souffre, comme ce dernier, de n’être en capacité d’accueillir plus largement la lumière.

…Impérieuse nécessité pourtant que celle de laisser pénétrer la lumière, à l’instar de nos âmes….Et de l’associer à cet autre symbole de la chrétienté qu’est la croix, avec une structure la plus transparente possible, tout de verre vêtue, et qui « disparaitra » pour laisser le soleil inonder la nef
…performance rendue possible avec le carbone, renfort des « matériaux de l’exploit », ceux de la technologie la plus avancée du moment …pour « l’aéronef » 

Associer aussi le meilleur de l’Homme, sa maitrise technique…qui s’effacera pour laisser place à l’art. Le verre se prêtera à cette exploration sensorielle: Coloré, gravé, incrusté, photo-sensible… Les 60 m de la structure complète, taillée comme un diamant, concentreront alors une lumière rendue sensible jusqu’au cœur de la nef…. L’ AERO  NEF J

Enfin, construire une cathédrale, c’est construire pour tous, avec tous. C’est l’occasion unique de monter une équipe transnationale, européenne… voir même mondiale pour transcender la performance…mais pourfendre surtout nos clivages et envoyer au monde entier un message d’universalité.

« Soyons persuadés, encore une fois, que l’architecture ne peut revêtir des formes neuves que si elle va les chercher dans une application rigoureuse d’une structure nouvelle (…) Essayons de procéder avec cette logique, emparons nous naïvement des moyens fournis par notre temps, appliquons-les sans faire intervenir des traditions qui ne sont pas viables aujourd’hui, et alors seulement nous pourrons inaugurer une nouvelle architecture »
E.E. Viollet-le-Duc, Entretiens sur l’architecture, vol.II, Paris 1872, p.67

Aucun commentaire:

Publier un commentaire